La vie des fédérations en bref

Retrouvez ci-après l'actualité des fédérations professionnelles, regroupant les prises de parole et initiatives diverses au sein de ces organisations

L’USEP-SV, le nouveau syndicat du spectacle vivant en piste !

Fin avril 2017, les Forces Musicales (syndicat professionnel des opéras, orchestres et théâtres lyriques), Profedim (syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique), le SNSP (syndicat national des scènes publiques) et le SYNDEAC (syndicat des entreprises artistiques et culturelles) ont fait le choix de se rassembler au sein d’une même fédération professionnelle : l’Union Syndicale des Employeurs du Secteur Public du Spectacle Vivant, l’USEP-SV.

L’USEP-SV pourra compter sur les 850 adhérents des 4 organisations professionnelles dont elle est issue.

Cette fusion est la conséquence du bilan jugé mitigé, par les professionnels du secteur, de la politique culturelle menée pendant le quinquennat de François Hollande. Dans le communiqué de presse annonçant sa création, l’USEP-SV dénonce notamment le décalage entre « les intentions et l’action ».

L’USEP-SV a donc pour ambition de porter la voix des acteurs du spectacle vivant, en réaffirmant l’importance d’une politique de service public de la culture. Elle a déjà demandé au prochain Gouvernement « que les missions de service public (…) soient clairement énoncées et dignement subventionnées ».  

Les professionnels du tourisme font chambre commune 

L’élection présidentielle bouleverse les organisations professionnelles. En effet, après les professionnels du spectacle vivant, ce sont les professionnels du tourisme qui devraient faire le choix de fusionner pour mieux communiquer lors du prochain quinquennat.

L’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), le SNRT (Syndicat national des résidences de tourisme et des apparthotels), le Seto (Syndicat des entreprises du tour operating), le GNC (Groupement national des chaînes hôtelières), la FNHPA (Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air), les Entreprises du Voyage et le Caf (Comité des armateurs fluviaux) devraient se rassembler autour d’une confédération du tourisme pour promouvoir leur industrie.

Face aux enjeux qui attendent le secteur, les 7 organisations professionnelles ont décidé d’unir leurs forces.

Si cette confédération n’a toujours pas de nom, « la structure juridique serait prête » selon le président du Seto, René-Marc Chikli.

Plusieurs autres organisations seraient prêtes à intégrer ce projet, à l’image du CNPA (loueurs de voitures) ou de la FNTV (Transporteurs par autocar).

La promotion du sport en marche !

Créée en novembre 2016, l’Union sport & cycle regroupe désormais les 1 400 entreprises de la filière du sport, des loisirs, du cycle et de la mobilité active.

Si le syndicat est issu d’une fusion récente, plusieurs opérations d’influence ont déjà été menées pour sensibiliser les pouvoirs publics aux problématiques liées au sport. A l’occasion de l’élection présidentielle, l’Union sport & cycle a ainsi interpellé les 5 principaux candidats sur la promotion de la pratique sportive et organisé un débat pour confronter les programmes. Le 1er mai, elle a appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron, « le candidat le plus proche de (ses) valeurs ».

Pour Virgile Caillet, le délégué général, l’Union sport & cycle a un rôle d’influence à jouer pour défendre les 500 marques qu’elle représente.

Dans un contexte de renouvellement politique et d’événements sportifs à venir, l’Union sport & cycle devrait donc compter dans le débat public.