Hôpitaux Publics : à la conquête des marchés internationaux

Jeudi 15 décembre, le conseil de surveillance de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) s’est réuni sous la présidence de la maire de Paris, Anne Hidalgo. A cette occasion, il a annoncé la création d’une filiale « AP-HP International », chargée d’assurer des prestations de services et d’expertise au niveau international.

 

Rendue possible par les dispositions prises dans la loi dite « Macron » du 6 août 2015, et dont le décret d’application est entré en vigueur le 1er mars dernier cette filiale pourra, pour la première fois, mener des activités jusqu’alors considérées comme « industrielle » ou « commerciale » et envisager de répondre à des appels d’offres internationaux qui lui échappaient jusqu’alors pour le plus grand plaisir des concurrents américains, allemands ou italiens.

La loi « Macron » dont on a beaucoup parlé, mais au final assez peu pour les questions de santé organise finalement un assouplissement de « la santé à l’export » dont personne ne peut croire qu’il ne s’est pas organisé sans lien avec la direction de l’AP-HP et de la mairie de Paris.

Au final, la création d’un « AP-HP International » devrait donc permettre la mise en place d’activités de formation, d’audit ou de conseil pour lesquelles la structure publique pourra s’associer à des entreprises privées françaises et développer ainsi made in France hospitalier.

Un développement qui, outre des coopérations hospitalières passe également par des partenariat plus « industriel », comme cela était  le cas en 2015 pour la construction d’un CHU à Constantine ou l’AP-HP travaillait de concert avec Bouygues et à l'équipementier médical autrichien Vamed.

Une coopération dont s’est naturellement réjoui Frédéric Valletoux alors Président de la Fédération des Hôpitaux de France pour qui « Dans le domaine médical, mais aussi dans la construction et la gestion d'un hôpital, l'ingénierie et l'équipement des bâtiments, les CHU ont une carte à jouer sans que cela nuise à leur activité de service public en France ».

M. Martin Hirsh, directeur général de l’AP-HP, a nommé le Professeur Didier Houssin, Président de l’ « AP-HP International ».  Il fut notamment directeur général de la santé au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé (2005-2011) et Président de l’Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (2013-2016).

Par ailleurs, le conseil de surveillance de la filiale comprendra, en dehors des représentants du directeur général de l’AP-HP, deux personnalités qualifiées : Mme Astrid Panosyan, directrice générale des fonctions centrales d’Unibail-Rodamco, et M. Lionel Zinsou, vice-président du conseil de surveillance de PAI Partners et ancien Premier ministre du Bénin.